DES PIONNIERS SUISSES

 
 

1902 | Tri­bel­horn SA à Feld­bach ZH est con­sidéré comme le pi­o­nnier de l’élec­tro­mo­bilité en Su­isse. En 1902 déjà, il a con­struit les pre­miers véhicules munis d’un mo­teur élec­trique. Du­rant près de 20 ans, son en­tre­prise a surtout con­struit des véhicules util­i­taires. Les voitures n’étaient fab­riquées qu’en petit nom­bre et le plus sou­vent en tant que pro­to­types. 


1912 | En 1912, l’élec­tro­mo­bilité a at­teint son apogée jusqu’à au­jourd’hui. 20 fab­ri­cants ont con­struit près de 34'000 voitures élec­triques dans le monde. Les 130 voitures élec­triques de Su­isse alle­mande dis­posent de 29 sta­tions de recharge.


1939 | Le car­bu­rant se raréfiant du­rant le Deuxième Guerre mon­di­ale, on se sou­vient à nou­veau de la propul­sion élec­trique. Les en­tre­prises Elek­trische Fahrzeuge AG et Schweiz­erische In­dus­trie-Gesellschaft four­nissent quelques mil­liers de véhicules élec­triques, no­tam­ment aux ser­vices publics. Dès le début des années cinquante, les mo­teurs à com­bus­tion évin­cent à nou­veau les propul­sions élec­triques.


1985 | En 1985 a eu lieu en Su­isse la première course au monde de voitures mues à l’énergie so­laire. Le Tour de Sol s’est déroulé entre Ro­man­shorn et Genève en pas­sant par Win­ter­thour. 1993 findet die Ve­r­anstal­tung zum let­zten Mal statt.


1988 | La société Hor­lacher AG à Möhlin AG met au point un pro­to­type en forme d'œuf qui at­teint la vitesse re­spectable de 80 km/h avec une puis­sance de seule­ment 11 ch/8 kW.


1989 | Markus Eisen­ring de Niederuzwil SG présente son pre­mier pro­to­type élec­trique, le Strom­boli I. Extérieure­ment cette voiture à deux places rap­pelle le scooter à cab­ine Messer­schmitt des années 50. Il a une au­tonomie d'en­v­i­ron 115 km.


1994 | Nico­las Hayek, alors pa­tron de Swatch, avait fondé avec la mai­son Daim­ler-Benz AG de l'époque la société Micro Com­pact Car AG à Bi­enne BE. L'ob­jec­tif est de dévelop­per une voiture ur­baine économique, de préférence à propul­sion élec­trique. Daim­ler-Benz n'entre pas en matière sur cette dernière propo­si­tion. Nico­las Hayek se re­tire du pro­jet en 1998. La Smart est lancée la même année avec un mo­teur à ex­plo­sion.


1995 | Entre 1995 et 2001, l’Of­fice fédéral de l’énergie a soutenu un essai à grande échelle de véhicules élec­triques à Men­dri­sio. Il a livré des ren­seigne­ments précieux sur l’util­i­sa­tion quo­ti­di­enne, les modèles in­ci­tat­ifs et l’intégra­tion dans le con­cept des trans­ports. 


1996 | Au début des années 1990, une voiture élec­trique à 3 roues et à 2 places du nom de TWIKE a été développée et pro­duite d’abord en Su­isse, puis en Alle­magne. Jusqu’à au­jourd’hui, quelque 1000 ex­em­plaires ont été fab­riqués. Compte tenu du type de con­struc­tion et du prix, elle reste un véhicule pour idéal­istes. Mais la con­struc­tion légère et la tech­nique de bat­ter­ies mon­trent le chemin à suivre. 


2001 | La société Cree AG à Siel con­struit 80 ex­em­plaires du mono­place SAM. Roulant sur trois roues, cette voiture élec­trique fu­tur­iste n'est pas en­core pro­duite en grande série jusqu'à présent.


2007 | L'in­vestis­seur su­isse Lorenzo Schmid présente son pro­to­type Mind­set. Bien qu'une pro­duc­tion en série ait été an­noncée à plusieurs reprises dans le passé, il n'ex­iste pour le mo­ment que cet ex­em­plaire.


Rap­pelant la forme d'un cig­are, l'eTracer de la société Par­aves de Win­ter­thour ZH entre dans la pro­duc­tion en série.


2009 | Au Salon de Genève, Marco Pif­faretti a présenté la Lampo, une deux-places décapotable de 270 ch. Ce modèle reste un pro­to­type comme la Lampo 2 de 2009. La Lampo 3 a suivi en 2011.

La mai­son Brusa AG, spécialisée dans la propul­sion élec­trique et coopérant avec de nom­breux grands groupes au­to­mo­biles, développe avec la Haute école tech­nique de Buchs SG le modèle Brusa-Spy­der, une deux-places dotées de deux mo­teurs de 271 ch/200 kW.


2010 | Depuis 2010, l'Académie de la mo­bilité or­gan­ise chaque année le congrès de la mo­bilité élec­trique. Cet événe­ment offre une plate-forme in­ter­dis­ci­plinaire prop­ice à l'échange de con­nais­sances et aux dis­cus­sions. La première édi­tion du Forum a vu se concrétiser "la Charte de Lucerne", décla­ra­tion d'in­ten­tion de tous les ac­teurs engagés pour le développe­ment de la mo­bilité élec­trique. La "Charte" a débouché sur "le Chal­lenge de Lucerne", lequel en­gage les sig­nataires à présen­ter leurs ob­jec­tifs et leurs réal­i­sa­tions.

Tech­nique­ment et op­tique­ment iden­tiques, les pe­tites voitures Mit­subishi i-MiEV, Citroën Zero et Peu­geot I-On sont les pre­miers modèles élec­triques pro­duits en grande série.

Dans le cadre du pro­jet Alp­mo­bil, les hôtes ont pu tester 60 voitures élec­triques dans la région touris­tique du St-Gothard (Meirin­gen, Hasli­tal et Conches) pen­dant trois mois en été 2010. 


2011 | Créé en 2011, le Forum su­isse de la mo­bilité élec­trique comme un cen­tre de compétence de la mo­bilité élec­trique pro­pose par ailleurs des mesures ac­com­pa­g­na­tri­ces pour la com­mer­cial­i­sa­tion de ce mode de trans­port. Il est ques­tion égale­ment de co­or­don­ner le proces­sus d’élec­tri­fi­ca­tion du trafic routier, afin de le ren­dre à la fois ef­fi­cace, utile aux us­agers et re­specteux de l’en­vi­ron­nement.

Nis­san lance en au­tomne la voiture élec­trique Leaf qui sera suivie des ver­sions tech­nique­ment iden­tiques Chevro­let Volt et Opel Am­pera à propul­sion élec­trique et petit mo­teur à essence pour accroître l'au­tonomie.


2012 | L'as­so­ci­a­tion "Swiss eMo­bil­ity" vient d'être fondée à Berne à l'ini­tia­tive de l'Académie de la mo­bilité. Elle s'en­gagera au niveau poli­tique pour le développe­ment com­mer­cial de la mo­bilité élec­trique en Su­isse. 


2012 | La Su­isse est un des pre­miers pays du monde à s'équiper d'un réseau cou­vrant tout le ter­ri­toire de sta­tions de recharge rapide pour des voitures élec­triques usuelles.

En of­frant la pos­si­bilité de faire le plein d'élec­tricité 24 heures sur 24, rapi­de­ment et sim­ple­ment, EVite comble une la­cune im­por­tante sur la voie con­duisant au succès de la mo­bilité élec­trique. Le pro­jet EVite est actuelle­ment une ini­tia­tive fi­nancée par le secteur privé sous l'égide de l'as­so­ci­a­tion Swiss eMo­bil­ity.


2014 | Le 19.11.2014, le Con­seil na­tional a ap­prouvé le pos­tu­lat 14.3997 "Con­di­tions préal­ables à la mise en place d'un réseau de sta­tions de recharge rapide pour véhicules élec­triques sur les routes na­tionales". Le Par­lement a ainsi ou­vert la voie au développe­ment du réseau de recharge sur les au­toroutes. 


2015 | Le 12.03.15, le pos­tu­lat 14.3997 "Con­di­tions préal­ables à la mise en place d'un réseau de sta­tions de recharge rapide pour véhicules élec­triques sur les routes na­tionales" a été adopté par le Con­seil na­tional. Plus d'info.


2015 | Le 16.06.2015, l'as­so­ci­a­tion Swiss eMo­bil­ity a or­ga­nisé sa première "Journée de la mo­bilité élec­trique" et qu'elle a présenté, dans le cadre d'une man­i­fes­ta­tion à Berne, son plan de mesures pour pro­mou­voir la mo­bilité élec­trique sous le nom de "via elec­tra".

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Logo

Nous activons la mobilité électrique.

 

Swiss eMobility
c/o Académie de la mobilité du TCS
Maulbeerstrasse 10
3001 Berne
Tél +41 (0)58 827 34 09
nfswss-mbltych

 
 
Swiss e-Mobility

Wir machen Elektromobilität möglich.

 
 

Swiss eMobility
c/o Académie de la mobilité du TCS
Maulbeerstrasse 10
3001 Berne
Tél +41 (0)58 827 34 09
nfswss-mbltych

 

© 2021 Swiss eMobility c/o Mobilitätsakademie

© 2021 Swiss eMobility c/o Mobilitätsakademie

Diese Webseite verwendet Cookies. Durch die Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Datenschutzinformationen
Recherche de voitureStatistiquesNoticesBornes de rechargeFaits mobilité électrique