01.07.2021

Voitures électriques 2021: bilan semestriel de Swiss eMobility

La forte hausse des voitures électriques se poursuit. Par rapport au premier semestre 2020, les véhicules avec possibilité de recharge ont presque doublé leur part de marché. Pour la première fois, plus de voitures à batterie que de véhicules diesel ont été vendues au mois de juin. Sur l’ensemble de l’année, une part de marché de plus de 20% pour les véhicules à prise paraît réaliste.

Les voitures électriques (BEV) et les hybrides rechargeables (PHEV) continuent de s’envoler, passant de 14,4% en janvier à 23% à la fin juin. Les véhicules à prise électrique ont ainsi pour la première fois dépassé les hybrides sans prise (HEV, 20%). Par rapport au premier semestre 2020, les nouvelles immatriculations ont plus que doublé. Tandis qu’en début d’année, les ventes se répartissaient à égalité entre les véhicules purement électriques et les hybrides, la tendance a clairement basculé en milieu d’année au profit du tout électrique. Cette évolution est due principalement à la Tesla Model 3 qui a été vendue environ 1200 fois au mois de juin. Pour la première fois, plus de voitures à batterie (part de marché: 14,3%) que de véhicules diesel (13,4%) ont ainsi été vendues en un mois. Le nombre de voitures pouvant être livrées n’est pas identique tous les mois, notamment chez Tesla. On ne peut donc pas tabler sur une augmentation mensuelle jusqu’en décembre. Mais sur l’ensemble de l’année, une part de marché de plus de 20% pour les véhicules à prise semble réaliste (contre 18,2% au premier semestre).

Dans le classement annuel, le Model 3 de Tesla détrône ainsi une nouvelle fois la VW ID3 de sa première place. Ils sont suivis de la Renault Zoe et de la Fiat 500e, des véhicules des catégories microcitadine et petites voitures. Le préjugé fréquent selon lequel les voitures électriques sont des voitures de luxe réservées aux riches perd du terrain. Chez les hybrides rechargeables, Volvo occupe toujours les deux premières places avec ses modèles XC60 et XC40.

S’agissant des cantons, la Thurgovie est en tête après le premier semestre, avec une part de marché de 22,9% (BEV+PHEV). Pour les véhicules de location, la mobilité électrique n’est toujours pas d’actualité. Avec seulement 5,3%, le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures est de loin la lanterne rouge du classement.

Les raisons du regain d’intérêt porté à la mobilité électrique sont diverses. La possibilité de parcourir de plus grandes distances, des prix en baisse et des avantages en termes de frais courants renforcent la confiance des consommateurs et l’attrait de cette mobilité. Les décisions d’achat sont aussi de plus en plus influencées par les annonces des fabricants de miser exclusivement sur la mobilité électrique à l’avenir. Le constructeur Audi a lui aussi déclaré dernièrement qu’il ne proposera plus de voitures à combustion dès 2026. L’avenir de l’automobile sera électrique. De plus en plus de consommateurs en prennent désormais conscience.

-> eDashboard.

Logo

Nous activons la mobilité électrique.

 

Swiss eMobility
c/o Académie de la mobilité du TCS
Maulbeerstrasse 10
3001 Berne
Tél +41 (0)58 827 34 09
nfswss-mbltych

 
 
Swiss e-Mobility

Wir machen Elektromobilität möglich.

 
 

Swiss eMobility
c/o Académie de la mobilité du TCS
Maulbeerstrasse 10
3001 Berne
Tél +41 (0)58 827 34 09
nfswss-mbltych

 

© 2021 Swiss eMobility c/o Mobilitätsakademie

© 2021 Swiss eMobility c/o Mobilitätsakademie

Diese Webseite verwendet Cookies. Durch die Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Datenschutzinformationen
Recherche de voitureStatistiquesNoticesBornes de rechargeFaits mobilité électrique