Recharger à la maison - comment ça marche

Environ 80% des opérations de recharge ont lieu dans un espace privé ou non accessible au public. Dans la plupart des cas, elles se font par le biais d’une borne de recharge domestique (HCD / «home charge device» ou boitier mural «Wallbox»). Pour les recharges privées, il n’est pas nécessaire que la puissance de charge soit élevée. C’est pourquoi on parle aussi de «recharge lente», qui préserve votre batterie et votre porte-monnaie.

Contactez un partenaire spécialisé pour faire vérifier la compatibilité de l’installation électrique que vous souhaitez utiliser sur le long terme. Et utilisez dans la mesure du possible de l’électricité propre.

Pour une estimation sans engagement des coûts d'installation d'une infrastructure de recharge, nous avons créé un "calculateur d'installation".

 
 

LIEU DE LA RECHARGE

DURÉE DE LA RECHARGE (env. 20 kWh = 100 km d’autonomie)

COÛTS (pour le matériel et l’installation, uniques)

FACTURATION

 

Au domicile (généralement logement habité par le propriétaire)

Garage simple/double, place de stationnement privée, abri auto.

6h (AC 3,7 kW)

Selon leur fonctionnalité et leur perfectionnement, les bornes de recharge domestiques coûtent entre 800 et 2000 CHF.

Calculez ici les frais d’installation.

La facturation se fait via le raccordement du bâtiment.

 

Au domicile (généralement logement habité par le locataire)

Places de stationnement dans les garages souterrains pour les immeubles ou les ensembles résidentiels

6h (AC 3,7 kW)

1-2 h (AC/DC 11-22 kW)

Selon leur fonctionnalité et leur perfectionnement, les bornes de recharge domestiques coûtent entre 800 et 2000 CHF.

Le propriétaire peut facturer au prorata les frais d’installation au locataire.

La facturation se fait via le raccordement du bâtiment.

 

Sur le lieu de travail 

Places de stationnement de l’entreprise

6h (AC 3,7 kW)

Les coûts sont généralement pris en charge par l’employeur.

Selon l’employeur.

 

Chargement bidirectionnel

sun2wheel AG est responsable du contenu de cette section. Le texte a été traduit par DeepL.

A l'avenir, la voiture électrique pourra être de plus en plus couplée au réseau électrique privé. De plus en plus de fournisseurs rendent possible la charge bidirectionnelle, c'est-à-dire le flux de courant dans les deux sens (bidirectionnel). Selon les besoins ou la production locale d'électricité (par exemple l'électricité solaire sur le toit), de l'énergie est fournie à la voiture ou, inversement, de l'énergie est prélevée sur la voiture. Par exemple, l'énergie solaire régénérative peut être utilisée le soir pour cuisiner, même si le soleil ne brille plus. Grâce à la bidirectionnalité, la voiture électrique devient un réservoir tampon mobile, l'énergie régénérative peut être mieux utilisée et l'autarcie des bâtiments est ainsi accrue. Le problème du délestage est également éliminé.

Dans le cas de la charge bidirectionnelle, la batterie du véhicule est utilisée comme réservoir intermédiaire d'énergie électrique (par exemple pour stocker le surplus d'électricité solaire). Contrairement à la charge monodirectionnelle, qui est encore courante aujourd'hui, une station de charge bidirectionnelle permet donc, en cas de besoin, de réinjecter de manière ciblée de la puissance et de l'énergie électriques dans le bâtiment (V2H/V2B) ou dans le réseau d'alimentation électrique (V2G).

Termes

V2H (Vehicle-to-home)

Les voitures électriques à chargement bidirectionnel peuvent non seulement stocker de l'énergie électrique à des fins de conduite, mais aussi la réinjecter dans la maison. Le Vehicle-to-home permet ainsi d'alimenter son propre foyer avec l'énergie électrique stockée dans la voiture électrique. L'ensemble des processus de charge et de réinjection ont lieu derrière le compteur domestique et sont souvent utilisés pour augmenter le taux d'auto-approvisionnement au moyen d'installations d'énergie solaire.

V2B (Vehicle-to-building)

Comme pour le Vehicle-to-home, les voitures électriques à recharge bidirectionnelle peuvent non seulement stocker de l'énergie électrique à des fins de conduite, mais aussi la réinjecter dans le bâtiment avec plusieurs utilisateurs. Vehicle-to-building permet ainsi d'alimenter son propre immeuble ou son entreprise commerciale/industrielle avec l'énergie électrique stockée par la voiture électrique, souvent aussi dans le cadre d'une flotte de voitures électriques. De plus, le peak shaving permet d'écrêter les pics de charge internes au bâtiment. L'ensemble des processus de charge et de réinjection se déroule en aval du raccordement électrique du bâtiment.

V2G (Vehicle-to-grid)

Les voitures électriques à recharge bidirectionnelle peuvent non seulement prélever de l'énergie électrique sur le réseau, mais aussi la réinjecter dans le réseau en tant que partie d'un système énergétique intelligent. Cette opération est commandée par des signaux émis par le gestionnaire du réseau de distribution ou de transport et peut s'effectuer aussi bien sur des places de recharge publiques qu'à l'intérieur des bâtiments via le raccordement au réseau. Les processus de charge et de décharge V2G d'un grand nombre de voitures électriques (pooling) servent dans le commerce d'énergie et à des fins de stabilisation en tant que services aussi bien dans le réseau de distribution que dans le réseau de transport. Le Vehicle-to-grid permet ainsi un couplage intelligent des secteurs.

V2X (Vehicle-to-everything)

V2X est considéré comme un terme générique pour toutes les applications ci-dessus et exprime également l'utilisation combinée de plusieurs modes d'exploitation. Par exemple, les voitures électriques à chargement bidirectionnel dans un parking d'un grand immeuble peuvent être utilisées aussi bien pour optimiser la consommation propre et à des fins de peak shaving (V2B) que pour fournir des services réseau (V2G). L'alimentation autonome de consommateurs individuels et de réseaux isolés ainsi que la recharge d'autres eAutos complètent le tableau.

Questions fréquentes

Où en est la technologie de recharge bidirectionnelle ?

Les premiers fabricants en Suisse et à l'étranger ont lancé des stations de recharge bidirectionnelles techniquement au point avec des connecteurs CHAdeMO. Ceux-ci ont été largement testés au préalable dans des essais de plusieurs années. La recharge bidirectionnelle via des prises CCS n'est actuellement possible que par un seul fabricant suisse. Au Japon, par contre, la technologie de recharge bidirectionnelle est obligatoire pour tous les véhicules électriques depuis des années !

La recharge bidirectionnelle est-elle autorisée en Suisse ?

Fondamentalement, la charge bidirectionnelle est identique au fonctionnement des batteries stationnaires. Si l'infrastructure de charge est conforme à la recommandation VSE Raccordement au réseau des installations de production d'énergie (NA-EEA) et aux normes techniques de sécurité électrique et de compatibilité électromagnétique, elle peut bénéficier d'une autorisation lors de son enregistrement auprès du gestionnaire de réseau de distribution.

À partir du 1.01.2022, les stations de recharge bidirectionnelles peuvent être enregistrées régulièrement au moyen d'une demande de raccordement technique (TAG) actualisée.

Tous les véhicules électriques peuvent-ils être chargés de manière bidirectionnelle ?

Non, malheureusement pas encore ! En principe, tous les véhicules électriques japonais peuvent être chargés dans les deux sens, car c'est ce que prescrit le gouvernement japonais. La recharge bidirectionnelle est principalement possible pour les véhicules équipés de câbles CHAdeMO, mais aussi, dans un cas, de câbles de recharge rapide CCS. En général, la recharge bidirectionnelle nécessite l'approbation du constructeur du véhicule et la certification de la station de recharge pour le type de véhicule concerné.

Véhicule Fiche
Nissan Leaf, e-NV-200 (Lieferwagen) und EVALIA (Kleinbus) CHAdeMO
Mitsubishi i-MiEV, Outlander und Eclipse Cross CHAdeMO
Peugeot iOn und Citroën C-Zero CHAdeMO
Honda e CCS

Plusieurs constructeurs automobiles ont annoncé qu'ils allaient fournir au marché des modèles électriques à chargement bidirectionnel dans un avenir proche. D'une manière générale, on peut s'attendre à l'introduction d'une norme internationale d'ici 2025, qui réglementera également de manière contraignante la charge bidirectionnelle avec des connecteurs de charge CCS.

La charge bidirectionnelle nuit-elle à la batterie de mon véhicule ?

Des années de pratique et d'études scientifiques ont montré que les piles au lithium sont très robustes. De plus, les derniers développements techniques ont pour conséquence d'augmenter encore la durée de vie des batteries. Comme la puissance de décharge lors de la charge bidirectionnelle est beaucoup plus faible que lors de la conduite (facteur 10 et plus), le vieillissement supplémentaire de la batterie est extrêmement faible. L'homologation des modèles de véhicules pour la charge bidirectionnelle par leur fabricant implique également le maintien de l'intégralité des prestations de garantie.

Que signifient les stations de recharge bidirectionnelles pour l'infrastructure existante du réseau électrique du bâtiment concerné ?

Le stockage intermédiaire et la réinjection ciblée dans le bâtiment de l'électricité solaire autoproduite permettent d'augmenter le taux d'autoconsommation d'un bien immobilier ou d'un site équipé d'une installation photovoltaïque et de réduire ainsi les coûts d'achat de l'énergie électrique. Le raccordement bidirectionnel des véhicules permet en outre de réduire les pics de puissance en déchargeant les batteries en fonction de la charge. Cette réinjection permet à l'utilisateur de réduire les coûts du réseau en économisant sur le tarif de la puissance. Si le nombre de véhicules réinjectés est important, la puissance de l'infrastructure de recharge peut même dépasser la capacité de la puissance de raccordement installée.

Comment V2X peut-il contribuer à la stabilité de l'approvisionnement en électricité ?

La charge et la décharge groupées de véhicules permettent de réduire les surcharges du réseau, par exemple dues à l'injection irrégulière d'électricité solaire ou éolienne. 100 000 véhicules électriques connectés au réseau, d'une puissance de ±10 kW chacun, représentent par exemple une puissance de régulation décentralisée de ±1 GW. Cela correspond à la puissance de la plus grande centrale de pompage-turbinage de Suisse, Limmern. La moitié de l'énergie pouvant être stockée dans les 100'000 batteries suffit à alimenter en électricité 200'000 maisons individuelles moyennes pendant une journée.

Disclaimer : sun2wheel AG est responsable du contenu de ce site. Les textes ont été traduits par "DeepL".

sun2wheel
 
Logo

Nous activons la mobilité électrique.

 

Swiss eMobility
c/o Académie de la mobilité du TCS
Laupenstrasse 5a
3008 Berne
Tél +41 (0)58 827 34 09
nfswss-mbltych

 
 
Swiss e-Mobility

Wir machen Elektromobilität möglich.

 
 

Swiss eMobility
c/o Académie de la mobilité du TCS
Laupenstrasse 5a
3008 Berne
Tél +41 (0)58 827 34 09
nfswss-mbltych

 

© 2021 Swiss eMobility c/o Mobilitätsakademie

© 2021 Swiss eMobility c/o Mobilitätsakademie

Diese Webseite verwendet Cookies. Durch die Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Datenschutzinformationen
Recherche de voitureStatistiquesNoticesBornes de rechargeFaits mobilité électrique